Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/02/2013

Je m’en balance

Salut les vieux,

Aujourd’hui nous allons faire comme dans l’émission préférée de mon arrière-grand-mère (celle qui sent la vanille, pas celle qui pique) : le télé-achat. Je suis un peu le Pierre Bellemare des bébés et tu seras ma Maryse si tu veux.

Alors Maryse, tu le sais, ma passion dans la vie (hormis m’agripper aux cheveux de ma reum j’entends) c’est de me reposer. Je pourrais passer des heures à me prélasser dans mon transat, sur mon tapis d’éveil ou dans ma balancelle si mes parents ne venaient pas s’allonger à côté de moi, me passer des jouets ou me raconter des trucs auxquels je ne comprends rien. Ils sont un peu relou, je te l’ai déjà dit ?
Ah oui.

Donc, revenons-en à ma passion. Quand on m’a proposé de tester le transat Leaf de Nuna, tu te doutes que j’ai aussitôt accepté. Enfin, vu que je ne suis pas encore en âge de communiquer c’est mon assistante (ma reum) qui a accepté. On l’avait repéré depuis un moment, ce transat, et on en avait entendu beaucoup de bien. J’avais tellement hâte de le recevoir que j’ai failli planter une tente devant la boîte-aux-lettres pour être sûr de ne pas louper la livraison. Je te l’ai déjà dit, impatience est mon quatrième prénom.

Transat-Leaf-de-Nuna-375x500.jpg

Et puis le précieux est arrivé. C’était en plein dans la période où j’avais du mal à trouver le sommeil, où je m’énervais au lieu de m’endormir et où ma reum testait tout, avec plus ou moins de succès. La balancelle fonctionnait assez bien, ainsi que les marches autour de la maison (ma reum connaît par cœur le nombre de brins d’herbe dans le jardin), mais on attendait beaucoup de ce transat. C’est peut-être pour ça qu’on a été séduits, mais avec quelques bémols.
Nous allons passer chaque point en revue si tu veux bien, Maryse.

 

Le transat Leaf de Nuna a la particularité de se balancer tout seul, doucement et naturellement, de gauche à droite. Je vais te dire, c’est hyper agréable. Contrairement à la balancelle, qui a un mouvement d’avant en arrière, là on se sent bercé, un peu comme dans les bras de nos parents. J’avoue que c’est, avec les bras de mes parents et la balancelle, l’endroit où je m’endors le plus facilement en journée (parce que la nuit, je m’endors facilement dans mon lit maintenant. Je suis un grand.) Mon hippocampe musical dans les bras, mon doudou sur les yeux et c’est parti pour une petite sieste.
C’est un système de balancier qui fonctionne sans piles et ralentit peu à peu, pour complètement s’arrêter au bout d’une minute environ. Ça a été une petite déception car ma reum pensait que ça durait plus longtemps, alors qu’en fait elle doit rester à côté pour le relancer régulièrement. De mon côté, j’avais vu qu’il se mettait en mouvement quand le bébé bougeait mais j’ai eu beau m’agiter dedans je n’ai jamais réussi à le faire se balancer tout seul. Ou alors de manière à peine perceptible.

Son inclinaison mi-allongée permet de se reposer et est parfaite pour les petites siestes. On pourrait regretter qu’il n’y ait pas plusieurs inclinaisons possibles, mais il fallait faire un choix entre le balancier et ça et Nuna a choisi la première option. Alors c’est un peu dommage parce qu’une fois réveillé je m’ennuie un peu (surtout qu’aucune de mes arches de jouets ne s’adapte dessus), mais le balancier est LE point fort de ce transat, il aurait été dommage de s’en passer. Du coup, je veux bien rester dans une seule position si c’est pour me faire bercer.

Au niveau des fermetures, là aussi c’est original. Pas de ceinture 3 points comme on a l’habitude d’en trouver sur la plupart des articles de puériculture mais une ceinture à scratchs. Niveau sécurité, ça a un peu étonnée ma mère dans un premier temps, mais ça a vraiment l’air très costaud et ça m’étonnerait que j’arrive à l’ouvrir seul un jour malgré ma force incroyable (oui, je suis modeste aussi).
En revanche, j’ai un peu de mal à m’habituer au bruit des scratch et, ma mère a beau faire attention à les ouvrir tout doucement pour ne pas sursauter, j’avoue que je me fais surprendre à chaque fois, même quand je ne dors pas.
(ah oui, j’ai oublié de dire que je suis un peu trouillard)

Du côté esthétique, gros coup de cœur, il est canon. Sa forme est inspirée de celle d’une feuille est son pied en métal donne un côté design très chouette. Il ne prend pas beaucoup de place et, vu qu’on peut bloquer le balancement, il peut se faire oublier dans un coin.

Le prix de ce transat peut paraître excessif, Maryse (de 120 à 160 euros selon les endroits), mais seulement quand tu ne connais pas encore sa botte secrète : il est utilisable jusqu’à 26 kilos. C’est à dire que quand il ne me servira plus de transat, il deviendra mon premier siège.
Le transat Leaf et moi, on est parti pour une longue histoire.

Transat-Nuna-Leaf-375x500.jpg

J’aime :
- Utilisable jusqu’à 26 kilos
- Il est canon
- Il est hyper confortable
- Il me berce en douceur
- Les attaches à scratch sont solides
- Il prend peu de place

J’aime moins :
- Le balancement ne dure pas longtemps
- L’inclinaison n’est pas réglable
- Aucune arche ne s’adapte dessus à part l’arche spéciale
- Les scratch font du bruit

Pour plus d’infos et de bons plans : Page Facebook de Nuna

Les commentaires sont fermés.